Nouvelles inégalités, nouvelles colères

« La souffrance sociale n’est plus vécue comme une épreuve appelant des luttes collectives, mais comme une série d’injustices personnelles, discriminations, expériences du mépris, mises en cause de la valeur de soi »

écrit le sociologue François Dubet dans son ouvrage à paraître le 7 mars au éditions du Seuil, « Le Temps des passions tristes, inégalités et populisme ».

The Conversation France en publie l’introduction.

Liens Utiles

Commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas affichée dans les commentaires.

Texte brut

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.