Partenaire

Fin du mois et fin du monde

Dans le fil rouge consacré par Usbek & Rica aux gilets jaunes, Vincent Lucchese revient sur le lien ténu entre solidarités et écologie, fin du mois et fin du monde.

Dans le monde, les 8 personnes les plus fortunées sont aussi riches que les 3,5 milliards les plus pauvres et 100 entreprises sont responsables de plus de 70 % des émissions de gaz à effet de serre. On pressent donc facilement que misère et réchauffent climatique puissent avoir un ennemi commun. Mais cette intuition est-elle valable en France ? En pleine crise des « gilets jaunes », les appels écolo se sont multipliés cette semaine pour une convergence des marches et des revendications. Nous avons creusé leur argumentaire et, en définitive, la lutte contre les inégalités semble tout aussi pertinente - et urgente - pour lutter contre la fin du monde que contre la misère des fins de mois.

Liens Utiles

Commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas affichée dans les commentaires.

Texte brut

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.


Vous pourriez aussi être intéressé par